Rafraichisseur d’air fonctionnement et mode d’emploi

Quand le thermomètre grimpe en flèche, la température peut vite devenir intolérable. Climatiseur, ventilateur ou VMC, il existe de nombreuses solutions pour faire baisser la température d’une pièce surchauffée. Si chaque appareil a ses atouts, le rafraîchisseur d’air se démarque par son faible impact écologique autant que son coût abordable. Pourtant, son mécanisme n’est pas toujours clair. Comment ça marche ? Est-ce vraiment efficace ? Nous vous aidons à tout comprendre du fonctionnement du rafraîchisseur d’air.

Comment fonctionne un rafraîchisseur d’air?

Le rafraîchisseur d’air repose sur un principe très simple : le refroidissement par évaporation de l’eau. Ce phénomène n’a d’ailleurs rien de nouveau. Les grandes civilisations de l’Antiquité l’utilisaient déjà pour réduire la température ambiante.

L’appareil se compose de trois éléments :

  • une soufflerie : ce ventilateur va capter l’air chaud et sec avant de l’expulser vers l’extérieur.
  • un tampon humidifié en permanence
  • un réservoir d’eau

Sous l’effet de la soufflerie, l’eau va passer par le tampon et s’évaporer avant de se transformer en air froid. C’est par ce simple mécanisme que l’air diffusé dans la pièce fera chuter la température ambiante de plusieurs degrés. La température ressentie sera alors immédiatement plus supportable, à condition de placer le rafraîchisseur au bon endroit.

Un rafraîchisseur d’air est-il efficace?

En moyenne et selon le modèle, l’appareil peut rafraîchir d’environ 4 à 6° une pièce de 20 à 30m². Au-delà de cette surface, le rafraîchisseur n’altèrera pas la température ressentie dans la pièce, se contentant de donner une sensation de fraîcheur à proximité.

L’autonomie d’un rafraîchisseur oscille entre 10 et 30 heures, le réservoir utilisant en moyenne 10 à 15 litres d’eau par jour. L’efficacité de l’appareil sera cependant tributaire de la qualité de l’eau utilisée. Le tampon humidificateur s’abîme en effet au contact d’une eau calcaire et il faudra en changer tous les 4 à 6 mois. Pour une plus grande longévité, n’hésitez pas à récolter l’eau de pluie ou à investir dans un filtre qui épurera l’eau du robinet de ses polluants. Un coût d’entretien supplémentaire à prévoir, compensé toutefois par le coût moyen de l’appareil.

Pour aller plus loin, consultez notre article dédié à l’efficacité des rafraîchisseurs d’air.

Le rafraîchisseur d’air : ses points forts

Un rafraîchisseur d’air est avant tout une solution économique. Bien plus abordable à l’achat qu’un climatiseur, on en trouve à des prix allant de 100 à 300€. Certains modèles de taille réduite sont même disponibles dès 50€. Il permet également d’économiser sur votre facture énergétique. Peu énergivore, le rafraîchisseur d’air consomme moins de 100W pour une pièce de 20 à 30m². Bon marché à l’usage, son impact sur l’environnement est également plus vertueux car il ne requiert ni combustible ni gaz à effet de serre.

L’atout de la mobilité

Le rafraîchisseur se distingue également par son ergonomie. Il est d’abord d’une grande facilité d’utilisation. Pas besoin d’être bricoleur, tout ce dont vous avez besoin est d’une prise de courant. Une fois le réservoir rempli, il suffit de le brancher sur secteur et de mettre en marche l’appareil.

Ce mode de fonctionnement garantit à l’appareil une grande transportabilité. Contrairement à un climatiseur fixe, le rafraîchisseur d’eau peut se déplacer d’une pièce à l’autre. Vous pouvez l’emmener partout, y compris en vacances ou sur votre lieu de travail. La plupart des modèles est munie d’une poignée de transport et de roulettes. Il existe même des modèles spécifiquement conçus pour camping-car ou caravane. Sa mobilité s’adapte idéalement à l’usage que vous en faites.

Qui peut utiliser un rafraîchisseur d’air ?

La facilité d’utilisation du rafraîchisseur d’eau le rend accessible à tous. Ses spécificités s’adressent toutefois en particulier :

  • Aux personnes ne supportant pas les chocs thermiques. De par son mode de fonctionnement, le rafraîchisseur ne permet pas d’atteindre une température ambiante précise. L’appareil abaisse la température de 6° au maximum, ce qui évite les chutes de température trop brutales. Plus doux pour la santé, le rafraîchisseur convient donc particulièrement aux personnes âgées, aux enfants en bas âge et aux femmes enceintes.
  • Aux locataires. Facile à installer, le rafraîchisseur ne nécessite pas de percer de trou dans le mur ou de toucher à la tuyauterie. En y ajoutant un filtre à air, il peut aussi drainer les poussières voire les poils de chat et de chien. Pour une efficacité optimale, réservez-le toutefois aux surfaces n’excédant pas 30m².
  • Aux personnes vivant dans un environnement sec. Le niveau d’humidité de la pièce va directement influencer le fonctionnement de l’appareil. Si la pièce est déjà humide, le rafraîchisseur va amplifier cette sensation. Auquel cas, il pourra être nécessaire d’acquérir un déshumidificateur. Un environnement sec et chaud favorisera au contraire le processus d’évaporation de l’eau sans que le rafraîchisseur ne risque de provoquer une sécheresse cutanée comme certains climatiseurs.

Ergonomique et économique, le rafraîchisseur d’eau est une excellente solution pour lutter contre un épisode caniculaire ou un environnement sec et torride. Facile à utiliser et mobile, peu gourmand en énergie et respectueux de l’environnement, pensez-y à l’approche de l’été.

A vous de choisir

Prix
-
Note moyenne
Trier par