Fonctionnement d’un climatiseur mobile : guide complet

L’été c’est la saison des jours qui s’allongent et du soleil omniprésent mais aussi de la chaleur étouffante. Parmi les nombreux appareils permettant de se rafraîchir de quelques degrés, le climatiseur mobile s’illustre par son efficacité. Pratique à installer et à déplacer, cet appareil permet de profiter de la chaleur estivale sans transformer votre intérieur en fournaise. Nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur son fonctionnement et ses caractéristiques.

Climatiseur mobile : comment ça marche ?

La fonction première d’un climatiseur est de réguler la température intérieure. Pour ce faire, le mécanisme est équipé d’un circuit frigorifique dont le fonctionnement rappelle celui d’un réfrigérateur. En pratique, se produit un échange de chaleur entre l’air et le fluide frigorigène. Un compresseur vient capturer le gaz présent dans l’air dans un condenseur, sous l’effet duquel le gaz échauffé se liquéfie. Devenu liquide, le gaz transite jusqu’à un détendeur avant de passer à l’état gazeux en arrivant dans un évaporateur. En s’évaporant, le gaz emprisonne les calories présentes dans l’air et les évacue vers l’extérieur au moyen d’une gaine d’évacuation ou via le réseau d’eau courante. Répété plusieurs fois, ce cycle permet d’atteindre la température désirée et ce dans n’importe quelle pièce. Grâce à ses roulettes, vous pouvez en effet déplacer votre climatiseur mobile partout dans le logement.

Les fonctionnalités d’un climatiseur mobile

Un climatiseur mobile possède trois fonctions principales :

  • Rafraîchir l’air : un climatiseur permet de sélectionner la température à atteindre, contrairement à un rafraîchisseur d’air qui ne fera baisser la température que de quelques degrés. Le climatiseur peut ainsi faire chuter le thermomètre de 7°, soit l’écart optimal entre la température extérieure et intérieure. Il produit également une sensation de fraîcheur plus diffuse et surtout plus pérenne qu’un ventilateur, dont l’action se limite à brasser de l’air.
  • Assainir l’atmosphère : il existe des modèles de climatiseur mobile équipés d’un purificateur d’air. Leur efficacité repose sur le filtre intégré à l’appareil et sa puissance. Un filtre électrostatique est l’option la plus performante pour drainer les poussières, les bactéries et le pollen. Pour lutter contre les mauvaises odeurs, mieux vaut privilégier un filtre à charbon.
  • Déshumidifier : certains climatiseurs mobiles offrent la possibilité de dissocier les fonctions, déshumidificateur et rafraîchisseur agissant alors séparément. Les modèles les plus complets permettent même de contrôler le degré d’humidité de la pièce.

Quel modèle de climatiseur mobile choisir ?

Le climatiseur monobloc

Constitué d’un seul élément, le climatiseur mobile monobloc se démarque par sa facilité d’installation. Quelques minutes suffisent à le poser mais vous devez impérativement le placer à côté d’une ouverture. Chaque monobloc est en effet pourvu d’une gaine d’évacuation flexible d’un diamètre d’environ 160cm. La gaine doit être glissée dans une fenêtre entrebâillée ou à travers une ouverture à percer dans le mur. S’il peut être tentant d’allonger la gaine pour gagner en efficacité, il n’est pas recommandé d’y toucher. Une rallonge risquerait de fatiguer l’appareil prématurément en lui demandant un effort d’évacuation disproportionné par rapport à sa puissance.

Le climatiseur bibloc

Appelé bibloc ou split, pour split-unit en anglais, ce modèle de climatiseur se compose de deux éléments : un ventilateur et un compresseur. Les deux éléments sont reliés par une gaine souple et le compresseur doit être placé en extérieur, ce qui requiert quelques travaux. L’action du bibloc s’étend à de plus grandes surfaces qu’un monobloc tandis que son ventilateur est moins volumineux et peu bruyant. Un climatiseur bibloc est en revanche plus difficile à déplacer d’une pièce à l’autre.

Le climatiseur réversible

Si la plupart des climatiseurs mobiles sont à remiser passé l’été, certains modèles fonctionnent par forte chaleur autant que par grand froid. Les climatiseurs réversibles sont ainsi dotés d’un système similaire à une pompe à chaleur, permettant de transformer les calories dans l’air en air chaud. Plus chers à l’achat, la volatilité de ces appareils est pourtant vectrice d’économies énergétiques autant que financières. Pour 1 kWh (kilowattheure) d’électricité utilisé, l’appareil restitue en moyenne 3 kWh. Il existe également des modèles plus abordables équipés d’une simple résistance électrique qui restituent également plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Quels critères retenir avant de choisir un climatiseur mobile?

La puissance de l’appareil

Le premier critère à identifier avant d’acheter un climatiseur mobile est sa puissance. Sous-dimensionner l’appareil peut entraîner une surconsommation et une déperdition d’énergie. Pour trouver le modèle de climatiseur adéquat, référez-vous donc au volume d’air évacué par l’appareil. Plus ce volume est élevé, plus l’appareil sera puissant. Ces données sont exprimées en watts (W) ou en BTU (British thermal units). On considère généralement qu’il faut 10W par mètre carré de surface. La hauteur sous plafond est également à prendre en considération, en comptant environ 100W du m² pour un plafond de 2.50m pour rafraîchir la pièce. Voici quelques équivalences pour une surface de:

  • 8 à 15m²: 800 à 1500W, soit 7000BTU
  • 15 à 25m²: 1500 à 2500W, soit 9000BTU
  • 25 à 35m²: 2500 à 3500W, soit 12 000BTU

Les performances énergétiques

Le quotient d’efficacité énergétique du climatiseur mobile est un autre critère déterminant. Cette donnée se détermine en fonction du EER pour Energy Efficiency Ratio. Son calcul consiste à diviser la puissance de refroidissement du climatiseur par l’énergie électrique consommée. Plus l’EER est élevé, moins l’appareil sera énergivore. Cette information figure sur à l’étiquette énergétique de chaque appareil. Un code couleur du vert au rouge accompagné d’une lettre signale les appareils les plus performants. Privilégiez un modèle de catégorie A ou A+.

Le volume sonore

Le système de refroidissement du climatiseur mobile peut occasionner des nuisances sonores plus ou moins élevées selon l’appareil. Calculé en décibels, le volume sonore tourne en moyenne entre 60 et 70dB pour un monobloc tandis qu’un bibloc est plus silencieux, atteignant 40 voire 30dB. Si le bruit vous incommode, il existe des modèles dont la vitesse de ventilation est réglable et permet de diminuer le volume. Certains appareils possèdent également une fonction nuit qui entraîne une baisse graduelle de la puissance de ventilation. Si le thermomètre grimpe en retour, la chute progressive du volume sonore permet de s’endormir au calme.

L’emplacement du climatiseur mobile

Avant d’opter pour un climatiseur mobile, identifiez les contraintes de votre lieu de vie. Il est d’abord essentiel de vérifier la compatibilité de l’alimentation électrique de la pièce choisie avec l’appareil, en sachant que la plupart des modèles fonctionnent en 220V. L’emplacement réservé au climatiseur doit également être éloigné de tout écoulement d’eau, ce qui est particulièrement important pour une véranda. La présence d’eau ruisselante pourrait entraîner un court-circuit ou pire, un incendie. Prenez garde également à la qualité de l’isolation dans la pièce et au nombre de fenêtres, qui vont influer sur la puissance de l’appareil.

Climatiseur mobile : à quel prix ?

Bien que plus abordable qu’un climatiseur fixe nécessitant de la main d’œuvre, un climatiseur mobile peut coûter du simple au quintuple en fonction de sa puissance et des des fonctionnalités proposées. Un climatiseur monobloc reste toutefois plus abordable qu’un bibloc. Les prix constatés varient en moyenne :

  • De 300 à 1000€ pour un climatiseur monobloc
  • De 800 à 1800€ pour un climatiseur split ou bibloc
  • De 50 à 500€ pour un mini climatiseur mobile à emporter partout, y compris en voyage

Pratique et performant, le climatiseur mobile est l’option idéale si vous n’avez pas envie de beaucoup bricoler mais voulez tout de même échapper à l’inconfort d’un été torride. Monobloc ou bibloc, avec ou sans déshumidificateur, réversible ou non pour l’hiver, il existe forcément un modèle adapté à vos besoins.

A vous de choisir

Prix
-
Note moyenne
Trier par