Quelle puissance optimale pour un robot nettoyeur ?

Et si je prenais une femme de ménage ? Cela ne vous a-t-il jamais traversé l’esprit au terme de votre harassante séance de ménage hebdomadaire ? Finies les corvées ; cette impression d’éternel recommencement en voyant la poussière s’accumuler sous vos yeux. Hélas, après avoir fait vos comptes vous avez constaté que le rêve a un prix. Heureusement, depuis quelques années existe une alternative nettement moins coûteuse: les robots nettoyeurs. S’occupant de vos sols comme un grand, vous avez accès aujourd’hui à large panel. À l’heure du choix, un critère essentiel doit vous guider: la puissance d’aspiration.

Comment mesurer la puissance d’aspiration ?

Contrairement aux idées reçues, la puissance indiquée (en Watts) ne donne que peu d’indication sur la qualité de l’aspiration. En effet, il s’agit de la consommation électrique du moteur et elle ne présage en rien du résultat final. Il faudra plutôt s’attarder sur la puissance utile, elle aussi exprimée en Watts. Elle traduit la puissance électrique transformée en puissance d’aspiration. Pour juger de son efficacité deux données sont à prendre en compte : la dépression et le débit d’air.

La dépression traduit la capacité de l’aspirateur à soulever la poussière du sol. C’est un critère primordial si votre robot aspirateur s’aventure sur des tapis ou de la moquette.

Le débit d’air quant à lui est relatif au volume d’air aspiré à chaque seconde. Il permet notamment de limiter le nombre de passage en brassant plus d’air et donc de poussière.

Depuis le 1er septembre 2014, la législation impose aux fabricants de mentionner, sur leurs étiquettes énergétiques, les performances d’aspiration sur sol dur et sur moquette. Échelonnée de A à G, cette information claire vous donnera une bonne indication de la capacité de l’appareil. Pour déterminer cette classification, les aspirateurs sont soumis à un test : pour une quantité donnée de poussière, les robots doivent effectuer 5 allers-retours et en collecter le maximum. Un taux de 90% ou plus le classera en A, tandis qu’avec 70% il sera classé G.

Un choix à faire selon votre utilisation

Une fois ces éléments énoncés, comment peuvent-ils vous servir dans votre arbitrage ? Pour déterminer la puissance optimale dont vous avez besoin il faut déterminer les conditions d’utilisation.

D’une part, la nature des sols entre en ligne de compte. Effectivement, si votre robot doit aspirer sur de la moquette il lui faut une dépression importante pour déloger les poussières. C’est un gage d’efficacité dans ces conditions.

D’autre part, la superficie doit être considérée pour le débit d’air nécessaire. Plus ce dernier est important et moins votre robot nettoyeur devra faire de passages. Cela vous évitera de trouver votre maison à moitié nettoyée car votre appareil n’aura pas eu le temps d’en faire le tour.

Pour résumer, la puissance optimale dépend de vos conditions d’utilisation. Afin de faire votre choix, cherchez la puissance utile du robot aspirateur. A défaut, les indications fournies par les étiquettes énergétiques sont très utiles.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply